Sonerien Du

Les Bergères

Les Bergères (Version Acoustik)

Le Cam / Le Cam – Trad. / Arr. Férec – Tymen
(Rond de Saint Vincent)
 
Percu: G. Belbéoch / Chant
Basse : C.Runarvot / Chant
Harmonica : Ph. Férec
Gtr : D.Lardic / Chant
Gtr : C. Ziegler / Chant
Tin Whistle : T. Pensec / Chant
Low Whistle : J Tymen / Chant
 

Une chanson qui a pour thème… les chansons !!!! Pas si éphémères que ça, les chansons du vieux temps, vu qu’on s’en souvient encore… la version originale de ce titre était sur AMZER GLAZ (1986), mais voici cette fois une version unplugged, que nous avons eu le bonheur d’enregistrer entre 2 périodes de confinement, en 2021… Ça cause de bergères, et donc de…… moutons blancs !

 

C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps
 
Comme au temps de Ninon quand elle croisait Nanette,
Au détour d’un buisson, quand chantait l’alouette…
 
C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps
 
Qu’est devenue Fanchon, Bretonne par sa marraine,
Perdue dans l’Bourguignon, enivrée de verveine…
 
C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps
 
Ou se promène Marion, qui n’a plus de jardin,
J’espère que sans façon, elle aime ses marins…
 
C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps
 
Si la fille du geôlier s’ennuie dans son donjon,
C’est que son prisonnier a quitté sa prison…
 
C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps
 
Jeannot verra Jeannette s’il lui reste de l’essence pour sa belle Mobylette,
A quoi tiennent les romances…
 
C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps
 
Ce que dit ma chanson, quand elle donne du bon temps,
Elle veut que les garçons et les filles soient amants…
 
C’est fini, les Bergères, les moutons qu’étaient blancs,
Qu’elles sont donc éphémères, les chansons du vieux temps