Sonerien Du

Les Justices

Les Justices

Le Cam / Le Cam – Férec
(Valse écossaise)
 
Batterie : G. Belbéoch / Chant
Basse : J-P Le Cam / Chant
Claviers, prog : Ph. Férec / Chant
Gtr : D.Lardic
Gtr : H. Kerneis / Chant
Veuze: J Beauchamp / Chant
Tambours : J-C Boccou / A. Le Henaff
 

Hommage aux légendaires « SONERIEN DU », ces 2 fameux sonneurs de couple du Pays Bigouden, 2 bons bambochards pendus en lieu et place de 2 voleurs ayant « marchandé » leur liberté. Ils ont été enterrés au lieu-dit « les justices » derrière l’actuelle gendarmerie de Pont-l’Abbé (si si, c’est vrai !), et les gens deposent encore aujourd’hui des « bravigou « , des morceaux de vaisselle cassée, en leur honneur. Cette valse écossaise de STEIR (1998) leur est dédiée…

 
Matin pesant des lendemains d’fêtes,
Silence blafard des sacrifices,
Les fourches noires sont satisfaites
Sur la colline des justices.
 
La nuit était pleine de musique,
De vie de vin de danses en chaînes,
La noce fêtait ces hérétiques,
Pour les sonneurs pas de carême.
 
Chemin faisant route de Quimper,
Passèrent deux hommes enchaînés ;
Payant les vols commis naguère,
allaient finir comme suppliciés.
 
Nos compères dirent a la jeunesse,
Venez ce soir sur la grande lande,
On va danser jusqu’à l’ivresse,
Même un peu plus si on l’demande !
 
Les sonneurs sont dans le fossé,
Cuvant, ronflant, récupérant.
L’aubaine pour la maréchaussée,
Sont embarqués comme les brigands.
 
Ignorez les bruits des grenouilles,
Et les terribles sermons des Pères,
A ceux qui vous traitent de fripouilles,
Répondez par vos plus beaux airs !
 
Les voleurs ayant un butin
Dirent aux gens d’armes libérez-nous ;
Pendez a not’ place ces coquins,
De not’ trésor partageons tout…
 
Sonnez à fêler la bombarde !
Sonnez à crever le biniou !
Ayez pitié des pauvres bardes,
Apportez leur, vos « bravigou »*.
 
Au p’tit matin se balançaient,
Deux corps en haut du belvédère.
La corde rêche du gibet,
A eu raison des deux trouvères.
 
Vous qui passez près de Bringall**
Arrêtez vous dans le chemin ;
Ils ont retrouve Yann ar Gall***,
Au paradis des musiciens !
 
* morceaux de porcelaine cassées que les gens déposaient sur la tombe des sonneurs en signe de respect
**Bringall lieu de Pont-l’Abbé, où se trouvait les potences brrr !
*** Maître-sonneur bigouden qui a pris une part active dans le groupe en lui trouvant déjà son nom.