Sonerien Du

Louise

Louise

Lardic / Lardic – Tymen- Ziegler / Arr. Férec
(Laridé)
 
Batterie : G. Belbéoch / Chant
Basse : C.Runarvot / Chant
Claviers : Ph. Férec / Chant
Gtr : D.Lardic / Chant
Gtr : C. Ziegler / Chant
Cornemuse : C.Cadudal
Bombarde : J Tymen / Chant
 

Pour l’album FRANKIZ, paru en 2015, Dominique nous avait ecrit ce laridé, qui raconte la dure vie des ouvrières des conserveries de Quiberon, au milieu du siècle dernier… Une bien belle histoire !

 
Voici l’histoire d’une saison
Celle des pêches à Quiberon
Je m’appelle Louise et j’ai vingt ans
Mon homme pêche lui à plein temps
 
Bosser pour rien, payée une misère
Un bol de soupe et une boîte en fer
Chez Rödel sonne la cloche
Je traîne mes galoches
 
Ceux de Lorient, de Concarneau
Sur Port-Maria, les sinagots
A l’usine, logées et nourries
Ouvrières d’la conserverie
 
Bosser pour rien, payée une misère
Un bol de soupe et une boîte en fer
Chez Rodel sonne la cloche
Je traîne mes galoches
 
La pêche est bonne, un mille de sardines
L’usine Rödel va donner la prime
Manger du pain, des pommes de terre
Mais pas de beurre, il est trop cher
 
Bosser pour rien, payée une misère
Un bol de soupe et une boîte en fer
Chez Rodel sonne la cloche
Je traîne mes galoches
 
Peut-être un jour le boulevard des Ch’tous
Une maison si on a des sous
Une jolie jupe en velours foncé
Des fourrures montées en collet
 
Bosser pour rien, payée une misère
Un bol de soupe et une boîte en fer
Chez Rodel sonne la cloche
Je traîne mes galoches