Sonerien Du

Tournerons

Tournerons

Le Cam / Le Cam / Arr. SONERIEN DU
(Andro retourné)
 
Batterie : G. Belbéoch / Chant
Basse : J-P Le Cam / Chant
Claviers : Ph. Férec / Chant
Gtr : D.Lardic / Chant
Violon : H. Kerneis / Chant
Accordeon : J Beauchamp / Chant
 

Tournerons, à s’astiquer les mollets, Tournerons à user les planchers…. Le credo de tout bon danseur, en quelque sorte, pour épater sa cavalière !!!! C’est un an-dro retourné qui remonte quasiment aux débuts des DU, que nous avons « lifté Cajun » en 2004 pour Puzzle2 !

 
Y a vingt ans j’étais petit enfant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
Y a vingt ans j’étais petit enfant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
 
Quand nous reviendrons, nous les contenterons,
Nous les ferons danser tous ces blancs jupons,
Tournerons les aiguilles du temps qui file
Tournerons les horloges du temps présent
 
Y a dix-neuf ans j’étais petit enfant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
Y a dix-neuf ans j’étais petit enfant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
 
Quand nous reviendrons, nous les contenterons,
Nous les ferons danser tous ces blancs jupons,
Tournerons les aiguilles du temps qui file
Tournerons les horloges du temps présent
 
Y a dix-huit ans j’étais petit enfant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
Y a dix-huit ans j’étais petit enfant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
 
Quand nous reviendrons, nous les contenterons,
Nous les ferons danser tous ces blancs jupons,
Tournerons les aiguilles du temps qui file
Tournerons les horloges du temps présent
 
Y a seize ans j’étais beau et galant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
Y a seize ans j’étais beau et galant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
 
Quand nous reviendrons, nous les contenterons,
Nous les ferons danser tous ces blancs jupons,
Tournerons les aiguilles du temps qui file
Tournerons les horloges du temps présent
 
Y a quinze ans j’étais beau et galant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
Y a quinze ans j’étais beau et galant, m’y voilà maint’nant soldat pour trois ans,
 
Quand nous reviendrons, nous les contenterons,
Nous les ferons danser tous ces blancs jupons,
Tournerons les aiguilles du temps qui file
Tournerons les horloges du temps présent
 
Y a douze ans t’étais un bel amant, te voilà maint’nant soldat pour trois ans,
Y a douze ans t’étais un bel amant, te voilà maint’nant soldat pour trois ans,
 
Quand tu reviendras, tu les contenteras,
Tu les feras danser tous ces blancs jupons,
Tournerons les aiguilles du temps qui file
Tournerons les horloges du temps présent